La prise en charge

La fibromyalgie ne se guérit pas, du moins jusqu'à maintenant. À défaut d'éliminer complètement la maladie, il est toutefois possible d'en diminuer les symptômes et d'améliorer la qualité de vie. À l'heure actuelle, les traitements pharmacologiques visent plutôt à réduire la douleur et améliorer le sommeil. Autrement dit, ce sont les symptômes et non la maladie elle-même qui sont traités.

De nombreuses avenues peuvent toutefois être explorées. Comme la maladie comporte plusieurs facettes, il faut l'attaquer sur plusieurs fronts pour la maîtriser du mieux possible. Il faut faire attention à soi et surtout ne pas se lancer dans de multiples activités ou tenter de rattraper le temps perdu les journées où les douleurs et la fatigue sont moins intenses. Réussir à respecter un équilibre entre activités et repos représente un défi quotidien et un objectif à atteindre.

Tous les professionnels de la santé s'entendent pour dire que c'est l'adoption d'une approche multidisciplinaire personnalisée qui a le meilleur impact sur l'amélioration de l'état de santé et la qualité de vie. Une médication appropriée, une aide psychologique (particulièrement avec l'approche cognitivo-comportementale) et des exercices physiques, aussi légers soient-ils et pratiqués sur une base régulière, sont la clé d'une amélioration significative de l'état de santé. Cette combinaison d'actions s'avère particulièrement bénéfique.

À chacun de voir ce qui lui convient le mieux. Une bonne collaboration médecin/patient est un gage de réussite.

Mise en garde

Attention toutefois à ne pas se laisser berner par les personnes ou les entreprises qui promettent un soulagement garanti ou une guérison assurée. Il faut se méfier des formules miracles annoncées dans les journaux, les forums ou par n'importe quel biais.

Toute personne qui en a assez de souffrir peut facilement se laisser convaincre d'acheter des produits ou d'expérimenter diverses avenues qui n'auront pour résultat que de soulager... son portefeuille !

Voici quelques règles à respecter :

  • Se méfier des cures, des guérisons garanties ou de toute promesse de soulagement immédiat et complet de la douleur ;
  • Éviter les produits dont le vocabulaire contient les mots «révolutionnaire», «exclusif», «remède ancien», «ingrédient secret» : ce ne sont pas des termes scientifiques ;
  • Douter des témoignages vagues qu'il est impossible de vérifier. Un témoignage ne peut se substituer à une preuve scientifique ;
  • Garder à l'esprit que les médicaments ou traitements sérieux et validés scientifiquement ne sont pas proposés par courrier ;
  • Être très prudent face aux régimes spéciaux ou aux programmes de nutrition vendus comme traitements ;
  • Prendre garde aux publicités dénigrant les médecins, du genre «votre médecin ne connaît pas ce traitement» ;
  • Se méfier des remèdes vendus lors de rencontres, ou par du porte à porte, par des personnes s'autoproclamant thérapeutes ;
  • Être attentif aux méthodes de ventes à pression ;
  • Etc.

On n'est jamais trop prudent ! C'est de NOTRE santé qu'il s'agit !

Chaque personne est unique

Un traitement conventionnel doit également faire l'objet de la même attention. Même si un médicament est reconnu par Santé Canada, ça ne veut aucunement dire qu'il nous convient. C'est avec son médecin, souvent par essais/erreurs, qu'on peut trouver la médication la plus appropriée et son dosage optimal.

Une combinaison de chaleur, de repos, d'exercice et de réduction du stress aide la personne atteinte de fibromyalgie à mener une vie fructueuse. Une bonne alimentation et une bonne hygiène de vie sont également essentielles au maintien des acquis et à l'accroissement de ses capacités.

Mieux se connaître et être en mesure d'identifier les facteurs susceptibles de précipiter ou d'aggraver les douleurs permet quelquefois d'y remédier par des moyens simples.

Les approches complémentaires ont aussi un impact sur la qualité de vie. Ce n'est toutefois pas parce que le yoga adapté est reconnu comme méthode de soulagement important aux personnes souffrant de fibromyalgie qu'il sera bénéfique à tous. À chacun d'expérimenter et de s'approprier la thérapie physique qui lui apporte le meilleur soulagement.

Rappelez-vous, il n'y a ni médicament miracle, ni cure particulière qui va guérir la fibromyalgie. On parle plutôt de soulagement des symptômes ou de moyens de se rendre la vie plus confortable, plus agréable. La meilleure façon de faire face à la fibromyalgie est d'adapter son mode de vie en conséquence.


18-12-2015
Page précédente / Page suivante