Le portrait de l'AFRM

L'Association de la fibromyalgie - Région Montérégie est un organisme communautaire à vocation régionale. Il a pour mission d'aider et de soutenir les personnes atteintes de fibromyalgie. Par le soutien, l'information, l'encouragement même, l'Association fait la promotion de l'auto-prise en charge de la personne touchée par cette maladie chronique. Pour accomplir sa mission elle offre de l'information, des activités et du support à ses membres, sensibilise l'entourage et le grand public et forme des groupes de support ou d'entraide afin de répondre aux besoins des personnes atteintes et isolées.

Pour répondre à sa mission, l'Association compte à la fois sur une équipe de travail restreinte mais tout à fait dévouée et sur un groupe de bénévoles très impliqués. Offrir des services à travers toute la Montérégie représente un défi immense mais demeure l'objectif à atteindre.

L'Association regroupe des points de services très dynamiques. Des rencontres se tiennent régulièrement dans la Vallée-du-Richelieu, Roussillon, Les Maskoutains et dans l'Agglomération de Longueuil et depuis mai 2018, dans le Haut-Richelieu. Jusqu'en août 2018, l'AFRM desservait également les secteurs de la Haute-Yamaska et de Brome-Missisquoi. Suite à l'adoption de la Loi modifiant l'organisation et la gouvernance du réseau de la santé et des services sociaux notamment par l'abolition des agences régionales (2015, chapitre 1), le découpage des régions sociosanitaires a été revu, ramenant à l'Estrie ces deux territoires. Les réunions de ces points de services prennent différentes formes : groupes de soutien, intégrant une intervenante avec une expertise professionnelle, groupes d'entraide animés par des répondants bénévoles ou cafés-rencontres, plus informels.

Dès 2011-2012, l'offre d'activités, autant à Longueuil qu'ailleurs dans la région, a décuplé. De nombreux cours sont proposés et des conférences ouvertes à tous, membres ou non-membres, sont présentées afin de mieux faire connaître la fibromyalgie, son impact sur la vie quotidienne, les attitudes à adopter pour s'y adapter ou la surmonter et encore les droits et recours face à l'assurance-invalidité. L'AFRM ajoute à son offre de services plusieurs conférences-ateliers. D'années en années, cette offre grandit constamment.

Un premier déménagement dans des locaux mieux adaptés a marqué l'année 2012-2013. L'accessibilité des lieux a amené un plus grand nombre de personnes à s'y présenter. Le nombre de nouvelles adhésions en fait foi et le dynamisme de l'Association ne se dément pas.

Un nouveau service a été mis en place durant l'année 2013-2014. Expérimenté d'abord sous forme de projet grâce à une subvention obtenue du programme fédéral Nouveaux Horizons pour les aînés, Oasis fibro est devenu un service d'écoute offert par le personnel préalablement formés. C'est aussi un lieu convivial, chaleureux, où la confidentialité des échanges est préservée.

C'est en mars 2015 que l'AFRM déménage à nouveau ses pénates pour offrir un lieu de rencontre plus invitant, plus spacieux, facile d'accès autant par les transports en commun qu'en voiture. La disponibilité des salles de conférence proposée avec le bail permet maintenant de concentrer les activités de l'Agglomération à un même endroit.

2015 marque malheureusement le départ de la directrice, Annie Proulx, remplacée d'abord par Isabelle Pérusse. Le poste de direction a cependant été ramené à 3 jours/semaine afin de respecter la capacité financière de l'Association. La nouvelle directrice a su rapidement reprendre les rênes de l'organisme. Elle a toutefois quitté 15 mois plus tard pour relever de nouveaux défis. Après 8 mois sans direction, le conseil d'administration a procédé à l'embauche de son nouveau directeur, Carlos R. Martinez. Les objectifs à atteindre sont ambitieux : augmentation de la visibilité de l'organisme, du nombre de membres et financement accru. Ce n'est que de cette façon que l'Association pourra assurer sa pérennité et continuer à réaliser son mandat, et même élargir, son offre de services.

L'AFRM a poursuivi sur sa lancée et était très fière de présenter ses résultats lors de sa dernière assemblée générale. Notons l'entrée en fonction d'une intervenante communautaire, à raison de 2 jours/semaine; la mise sur pied de groupes de soutien qui permettent d'offrir une expertise professionnelle aux membres qui y participent; le développement du point de services du Haut-Richelieu; etc.

La consultation des plus récents rapports d'activités permet de prendre connaissance de tout ce qui a pu être accompli durant ces dernières années et met en lumière les besoins permettant d'assurer son développement et sa viabilité.


27-06-2017
Page précédente / Page suivante